Quand j’ai commencé à détailler l’univers de Roweyna, j’avais dans l’idée d’être le plus réaliste possible pour que le lecteur puisse facilement s’y projeter. Pour cela il me fallait baser mon univers sur des éléments connus tels que ceux qui régissent ou sont présents dans notre monde. Si la physique a des lois immuables, la Fantasy permet et encourage à inventer des choses que l’humanité n’a pas encore découverte ou dont elle n’imagine même pas l’existence. Il n’y a pas si longtemps on prenait pour de la magie des phénomènes qui, pour nous tiennent du quotidien.

Au fur et à mesure que l’écriture se faisait, j’inventais donc des créatures et des objets dont il fallait justifier l’existence aussi bien que leur création. Il me fallait ainsi penser à leur histoire, leur fabrication, leur utilité aussi bien dans le récit que dans le monde de Roweyna. Par ce processus, le canevas de cet univers devenait plus dense, plus réaliste et de nouvelles perspectives s’ouvraient à moi. Même la magie doit avoir une origine, divine, technologique ou psychique…

Dans Roweyna, il y a deux choses qui tiennent un rôle central mais dont je parle (à dessein) très peu. La première est l’armure de Roweyna, fabriquée dans un métal rare et impossible à travailler sans une technologie que certains decriveraient comme de la magie. Le Sang de Broja (nom donné sur la planète de Roweyna) est donc le composant dont sont fait l’épée et l’amure de Roweyna. Il peut résister à des températures extrêmes, bien au delà de ce que notre science pourrait imaginer. Dans le principe on ne peut donc le fondre…alors comment Broja a-t-il put fabriquer une armure et une épée?

Il existe un second élément: le « cristal bleu« …mais avant un peu de science.

« Dans notre science moderne les électrons, par exemple, sont généralement présentés comme de minuscules petites billes qui tournent autour d’un noyau. Pourtant ils peuvent selon les circonstances se comporter comme des ondes. Ainsi, lorsqu’ils sont projetés sur un cristal, les électrons donnent lieu à un phénomène de diffraction. Il s’agit là d’un processus purement ondulatoire qui prouve que les électrons ne peuvent pas simplement être considérés comme de minuscules billes. En fait, comme la lumière, la matière doit être décrite en utilisant simultanément les concepts d’onde et de particule, ce que l’on résume par le terme de dualité onde-particule. Cette dualité change complètement notre vision du monde microscopique. Contrairement à une particule au sens classique du terme, une onde n’est pas localisée dans l’espace, elle n’a pas de position précise. Ainsi, dès que nous cessons de l’observer, un électron développe son aspect ondulatoire et ne possède plus de position précise. Il nous est alors impossible de prédire avec certitude où la particule se trouvera la prochaine fois que nous l’observerons. Le déterminisme qui dominait la physique classique disparaît totalement en mécanique quantique. » (totalité de l’article: http://www.astronomes.com/le-big-bang/dualite-onde-particule/ )

Le cristal bleu, quand il est utilisé avec le sang de Broja acquière certaines particularités quantiques, comme celui de disparaître ou de se transformer en énergie suivant la manière dont le métal a été « programmé ». Le Sang de Broja est un métal à « mémoire fonctionnelle »…quand un rayon de lumière passe à travers un cristal bleu (donc un laser) il est possible d’écrire cette « programmation ». A l’échelle du nanomètre il est possible de forger dans le matériaux certaines fonctions, comme celle de soigner, décupler force et vitesse… Ainsi il est possible de réaliser de grande chose quand on maitrise ces deux éléments, comme l’amure et l’épée de Roweyna. Il existe aussi d’autres propriétés mais cela reviendrait à vous enlever le plaisir des 5 tomes du Cycle de Loryn.

Je ne peux hélas pas vous en parler de suite, car il s’agit encore d’un projet mais dont la réalisation est importante à mes yeux. Je ne sais encore si cela sera un roman ou plusieurs mais il devrait se situer dans « Le cycle d’Athor » et apportera une vision nouvelle sur l’univers de Roweyna et donnera une importance centrale au cristal et à ce métal.

Il reste encore beaucoup de mystères que je dévoilerais après le tome 2…ou le 5 ou au fil du temps, en attendant amusez vous bien en lisant mes romans et n’hésitez pas à partager et liker. Etant auto-éditeur n’oubliez pas que c’est vous qui ferez le succés de Roweyna 😉