Le Joyaux du Midlar

On dit que c’est le berceau de la civilisation, là où le savoir et la sagesse ont commencé, ce qui est sûr c’est que les Cités Etats les plus florissantes s’y trouvent. L’agriculture et l’artisanat y ont apporté la prospérité tandis que la puissance militaire y maintient les barbares et autres bandits éloignés. Mais les Cités Etats abritent aussi bien de riches marchands que de viles voleurs ou de nobles érudits que de pauvres erres. La cité la plus puissante de toutes est Port-Dragon, sa configuration et parfaite car elle est située au bord de la mer, protégée par de hautes falaises mais son influence directe sur les « Champs Fertiles » en fait un carrefour économique de premier ordre. Si Lydbury domine le commerce du charbon et Valador celui des peaux et du bois, la force militaire de Port-Dragon est incontestable. Protégée par de hautes murailles elle est dirigée par le Seigneur Dragon dont on dit qu’il est seul à pouvoir réveiller l’arme ultime de la Cité.

site-PD2

La cité est divisée en trois entités, la Forteresse qui abrite la ville originelle, bien protégée par de hautes murailles de granit et de marbre blanc. On y trouve les principales administrations qui régissent la région ainsi que l’Académie de guerre et du savoir, l’ordre religieux du Dragon sous l’autorité du Vicaire DeGothe, la caserne des chevaliers Dragons ainsi que la Tour du Conseil où siègent les membres les plus influents de la cité. Il y a la ville blanche, de beaux bâtiments où vivent les riches familles de marchands et où le commerce se fait principalement sous les arcades et les grandes rues dégagées. L’architecture se rapproche grandement de l’intérieur de la Forteresse, ses habitants cherchant sans doute à gommer le fait que seuls les plus importants y vivent. Puis il y a la ville basse et le Port qui s’étalent à l’ombre de la cité. Telle l’ombre de celle ci elle descend en pente jusqu’à la falaise en un amas de moins en moins construit de baraquements. En dessous, relié l’un à l’autre par des échafaudages de bois et de fer, servant à acheminer les denrées qui arrivent des navires, se trouve le Port. C’est un endroit peu sur, laissé aux mains du Syndicat des marchands qui en secret partage le même chef que la guilde des voleurs. Les habitations reposent à même des pilotis au dessus des eaux tumultueuses qui viennent se fracasser contre la falaise, construites les unes au dessus des autres il n’est pas rare que certaines se retrouvent lors d’une tempêtes au fond de l’océan. Les navires marchands et pirates de tous horizons viennent y vendre leurs butins ou leurs richesses ce qui en fait l’endroit le plus dangereux de la ville. Les navires s’amarrent à même les maisons, à l’abris des yeux indiscrets pour y charger ou décharger leurs marchandises plus ou moins honnêtes.

Ne pouvant pas tout dire je rajouterai au fur et à mesure des informations, n’oubliez pas de visiter le Facebook pour des infos régulières et encore merci à Piotr Foksowic pour son immense talent d’illustrateur.